Hypnose et attaques de panique

Qu’est-ce qu’une attaque de panique ?

La prévalence de la survenue d’attaque de panique dans une population générale est de 1.5 à 3 %. Elles peuvent être fréquentes entre 25 et 44 ans. 1% de la population révèlera une atteinte par des troubles paniques, syndrome qui se caractérise par des attaques de panique récurrentes.

Les attaques de paniques sont plus fréquentes chez les femmes que chez les hommes.
Il serait difficile de discerner pourquoi certains auront un épisode sans lendemain alors que d’autres en feront à répétition.

Environ un tiers à la moitié ayant eu un diagnostique trouble de panique sont aussi victime d’agoraphobie.

Quels sont les symptômes de l’attaque de panique ?

Une attaque de panique peut survenir subitement, et peut commencer par un rythme cardiaque rapide, voir une tachycardie, un sentiment d’engourdissement dans les membres qui peut être accompagnée de vertiges, de sueur froide et une hyperventilation (respiration trop rapide). Ces sensations peuvent aussi être accompagnées de tremblements, de nausées, d’une sensation d’irréalité, de frissons ou de bouffées de chaleur.

La personne peut avoir une sensation de mort imminente et une peur de s’évanouir. Souvent une crise de panique ne dure qu’une dizaine de minutes. Mais dans certains symptômes peuvent persister plus longtemps.
Si les crises se répètent la personne est en état de trouble panique.

Quelle est la différence entre crise d’angoisse et attaque de panique ?

Quand on évoque une crise d’angoisse, c’est plus une façon de parler qu’autre chose. En règle générale, les personnes concernées se sentent extrêmement stressées par un événement précis, qu’il soit lié à leurs études, leur travail ou leur entourage. La réaction est causée par un facteur identifiable alors qu’une attaque de panique se produit souvent sans cause apparente.

Quels sont les facteurs déclencheurs de l’attaque de panique ?

80% des victimes d’attaque de panique rapportent avoir vécu un évènement difficile, ou vécu un grand stress précédemment tel qu’un deuil ou un divorce. Certaines personnes rapportent avoir eu des attaques de paniques alors quelles étaient entrain de se détendre.
D’autres auront une attaque de panique après avoir été confronté à l’objet d’une phobie ou d’un souvenir traumatisant.

Une attaque de panique peut aussi survenir après un épuisement professionnel ou burn-out.

Certaines substances peuvent aussi être incriminée tels que les drogues ou l’abus d’excitants.
Le facteur qui semble entretenir la crise est l’hyperventilation.

Quels sont les traitements pour gérer les attaques de paniques ?

Au niveau médicamenteux il n’existe pas vraiment d’alternatives aux benzodiazépines, un type d’anxiolitique. Les benzodiazépines n’ont pas d’effet « de fond » sur les pathologies anxieuses. L’autre inconvénient est qu’ils peuvent entrainer une addiction médicamenteuse après 15 jours d’utilisation.

Il est recommandé d’utiliser des méthodes pour lutter contre le stress et on parle souvent de relaxation, sophrologie ou yoga. Bien qu’il soit important de travailler la respiration pour gérer le stress ces techniques peuvent s’avérer souvent insuffisantes lorsque la crise survient.

Il est conseillé d’effectuer une psychothérapie permettant d’apprendre à discerner les déclencheurs de l’attaque de panique ou du trouble anxieux. L’introspection peut être un facteur aggravant dans le cas des troubles anxieux. Revenir sur l’enfance et les relations parentales, peut être source d’anxiété alors qu’une crise peut survenir à tout âge et toucher n’importe qui quelque soit l’historique de la personne.

Il est préférable de recourir aux thérapies centrées sur le problème permettant de comprendre la dynamique de la crise et les tentatives de solution. La thérapie systémique et stratégique propose des stratégies efficaces pour gérer plus efficacement les crises.

Une bonne thérapie enquête aussi sur le contexte et les comportements afin de proposer des pistes d’évolution durable, et ceci en prenant en compte la personne et ses valeurs.

L’hypnose dans le traitement des troubles paniques

L’hypnothérapie ou l’hypnose est un type de traitement non standard. Une approche complémentaire et alternative qui utilise la relaxation guidée, une concentration intense et une attention focalisée pour atteindre un état de conscience accru qui est parfois appelé transe . L’attention de la personne est tellement concentrée que dans cet état tout ce qui se passe autour de la personne est temporairement bloqué ou ignoré. Dans cet état naturel, une personne peut concentrer son attention — avec l’aide d’un thérapeute formé — sur des pensées ou des tâches spécifiques.

Comment fonctionne l’hypnothérapie?

L’hypnothérapie est généralement considérée comme une aide à certaines formes de psychothérapie, plutôt qu’un traitement en soi. Elle peut parfois aider à la psychothérapie parce que l’état hypnotique permet aux gens d’explorer des pensées douloureuses, des émotions et des souvenirs qui dans le cas d’un traumatisme peuvent être revécues en présence d’un élément déclencheur de l’attaque de panique. En outre, l’hypnose permet aux gens de percevoir certaines choses différemment, comme de prendre conscience d’une douleur refoulée.

 

Partager cet article sur les réseaux sociaux :

Coaching Inside Cabinet d’Hypnose et de Thérapie Brève à Metz en Moselle : 06 50 77 91 19
La psychothérapie brève et systémique et l'hypnose à Metz
Sébastien Scheidt
Hypnothérapeute et Praticien en Thérapie Brève et Stratégique

« Apprivoiser son malheur est la première étape vers la joie. » Paul Watzlawick