Qui suis-je?

Je suis Sébastien SCHEIDT. Je suis Coach, Psychopraticien systémique et hypnothérapeute et j’exerce à Metz depuis une dizaine d’années. Je vais vous expliquer ce qui m’a amené à faire ce métier, quel a été mon parcours et quelles sont les valeurs qui m’animent.

J’ai été diplomé en 2010 MasterCoach et Maître Praticien en Programmation Neurolinguistique à l’Institut de Coaching International (Alain Cayrol)

Maître Praticien en Hypnose Ericksonienne en 2010 à l’Institut Français d’Hypnose Ericksonienne (Olivier Lockert)

Praticien du modèle des frontière en 2010 au New York Institut of PNL (Anné Linden)

Praticien clinique de l’approche interactionnelle et stratégique – modèle de Palo-Alto depuis 2016 délivré par l‘Institut Gregory Bateson de Liège

 Formations complémentaires effectuées à l’institut Grégory Bateson :

  • Psychiatrie et thérapie brève stratégique — en collaboration avec l’équipe du Centre de Thérapie Stratégique d’Arezzo : le travail de Giorgio Nardone
  • Gestion du stress post-traumatique, modèle clinique systémique et stratégique
  • Les couples
  • Hypnose et thérapie brève
  • Self Help

Formations complémentaires effectuées en tant que membre de l’association Française de Nouvelle Hypnose :

  • Hypnose et troubles du comportement alimentaire
  • Hypnose et douleur
  • Hypnose classique
  • Hypnose et troubles obsessionnels compulsifs
  • Hypnose conversationnelle 

Formation complémentaire suivie dans le cadre de l’Association Luxembourgeoise de thérapie Intéractionnelle et Stratégique (ALTIS) et du Centre de recherche sur la Souffrance Scolaire  : La souffrance du au harcèlment à l’école

Membre de l’ALTIS dans le cadre de laquelle je suis supervisé.

J’ai été aussi formé à l’EFT (Technique le Libération Emotionnelle) à l’ARCHE par Jean-Michel Gurret

Quel est mon parcours?

Adolescent mon cœur balançait entre 2 passions celle des Sciences humaines et celle de l’Informatique. Mon goût pour l’Humain se partageait en particulier entre la Philosophie, la Spiritualité, la Psychologie sociale et la Psychologie positive. J’ai fait le choix de la Raison inspiré par le choix de Spinoza qui polissait des lentilles optiques pour subvenir à ses besoins et rester dans le réel, et philosophait à ses heures perdues.  

Mon parcours professionnel a donc débuté par l’Informatique à l’adolescence. Cette passion pour l’Informatique et mon grand intérêt pour les cultures celte et anglo-saxonne m’ont amené à travailler pour de grandes Sociétés de logiciels pionnières dans leurs domaines telles que MICROSOFT et VISIO Corporation en Irlande et aux Etats-Unis. J’ai travaillé sur des projets tels que Windows 95 et Visio.  

J’étais fortement impressionné par les techniques de Management de ces société anglosaxonnes. Ces techniques avaient été mises en œuvre pour la première fois dans les années 60 chez HEWLETT PACKARD située dans la Silicon Valley. L’une d’elles est connue de tous, il s’agit de la Direction Participative par Objectifs. Malheureusement en France le terme participatif semble avoir été oublié.  

Ces techniques permettaient non seulement de motiver le collaborateur mais aussi de donner un sens à son travail, lui donnaient l’envie de participer à un Collectif où chacun avait son mot à dire et pouvait apporter sa pierre “reconnue” à l’édifice. Dans les équipes les rôles fonctionnels avaient autant d’importance que les rôles hiérarchiques.  J’y ai découvert des techniques de gestion de projet qui intégraient la dimension psychologique du travail en équipe ainsi que la gestion des risques psychosociaux. J’y ai aussi découvert des processus grâce auxquels l’Organisation ne cessait d’apprendre de ses erreurs. Tout n’était pas idéal mais la volonté d’amélioration était patente et constante à tous niveaux : peu de conflits, peu de ressentiments, un sentiment général d’être entendu, une parole libre qui permettait une responsabilité et une créativité accrue. La bienveillance, qui ne semblait pas feinte et le respect de la personne étaient des valeurs faciles à transmettre dans ce contexte lorsque moi-même j’accédai à un rôle de management. 

Puis un désir de changement plus tourné vers des valeurs traditionnelles comme la famille m’a amené à revenir dans l’Est de la France après une dizaine d’années vécues à l’étranger. Je devins donc Consultant Informatique pour des organisations telles que l’OTAN ou la Banque Générale du Luxembourg.    

J’ai retrouvé dans ces Entreprises une vision plus traditionnelle du travail, avec une supériorité affirmée du Hiérarchique sur le Fonctionnel. Les processus de gestion qu’ils soient de communication ou de projet étaient mal définis et peu structurés. J’ai pu être le témoin, et la victime à une moindre échelle, de ces pratiques que beaucoup de gens subissent de nos jours telles que le harcèlement, le mobbing, la placardisation.  Cela engendrait le plus souvent de la souffrance (burn-out, dépression), des conflits larvés, une compétition malsaine qui pouvait mener au sabotage. Je vivais un deuxième choc culturel dans le monde de l’entreprise. 

Un certain CASTENADA disait : ”Avant de choisir un chemin, demandes-toi s’il a du cœur. » 

Pour redonner un sens à ce que je vivais, il me semblait important de transmettre l’esprit de ces techniques managériales issues des Sociétés de haute technologie, tel que je l’avais observé et vécu, au monde de l’Entreprise, en France ou au Luxembourg. Je me suis donc intéressé au métier de COACH.  

En parallèle, j’ai découvert la Psychothérapie en effectuant un travail personnel avec une thérapeute professionnelle. Cette dernière elle-même, après avoir atteint une certaine maturité dans son domaine professionnel, avait choisi de changer de voie et de se former pour devenir psychothérapeute 

A force de lectures, de rencontres et de formations j’ai découvert le personnage du Docteur Milton ERICKSON, un thérapeute hors du commun qui créa les techniques d’hypnose modernes qui portent aujourd’hui son nom. Il fut l’un des contributeurs, en tant que Consultant, à un groupe de recherche sur la communication appelé par la suite l’école de PALO ALTO.  

L’école de PALO ALTO s’était intéressée à des théories naissantes telles que la Cybernétique (l’étude des systèmes) et les théories de la communication. Ces théories participèrent au développement entre autres de l’informatique. Je ne peux m’empêcher de préciser que l’épicentre du développement de l’électronique digitale et de l’informatique personnelle était comme par hasard situé à PALO ALTO, au cœur de la Silicon Valley.  L’Ecole de PALO ALTO appliqua dès les années 60 ces théories à la Psychiatrie puis à la Psychothérapie 

Pour moi la boucle était bouclée. J’allais enfin réussir à faire le lien entre le Cœur et la Raison. Ces deux parties de notre esprit qui obéissent chacune à leur logique propre. Nos émotions, nos pensées, nos comportements, nos interactions ont une logique mais il faut les bons outils pour les observer et ne pas tomber dans l’interprétation. Car les histoires que nous nous racontons nous rassurent mais nous piègent aussi. 

J’ai rencontré au cours de mes formations, en particulier à l’Institut GREGORY BATESON de LIEGE, des personnes passionnées et passionnantes qui ont hérité puis pris la relève du Groupe de PALO ALTO en continuant les recherches initiées par leurs aînés. J’ai été touché par leur simplicité, leur sens de l’humour et j’ai retrouvé cette même authenticité que j’ai pu observer et ressentir chez ces informaticiens pionniers qui ont construit les premiers best-sellers de l’Histoire du logiciel informatique, avant tout par passion. 

Je voudrai rendre hommage aux dignes successeurs de l’Ecole de PALO ALTO que j’ai pu croiser, à ceux qui ont été mes maîtres, mes formateurs : le professeur Giorgio NARDONE fondateur du Centre de Thérapie Stratégique D’AREZZO, Jean Jacques WIETTEZAELE Docteur en Psychologie et fondateur de l’institut GREGORY BATESON, Dany GERBINET et Gregory LAMBRETTE psychologue, formateur et auteur d’une excellente biographie sur GREGORY BATESON, que j’ai l’honneur d’avoir comme superviseur. 

C’est cette passion pour la Logique, la Philosophie, la Psychologie, l’Humain et certainement aussi   ma capacité d’écoute et de résolution de problèmes que je désire partager et mettre au service des personnes (aussi bien des particuliers que des professionnels) qui sont en souffrance ou bien à la recherche d’un équilibre psychologique et relationnel plus satisfaisant.  

Pour terminer je souhaite partager avec vous une citation de Paul WATZLAWICK l’un des membres de l’école de PALO ALTO : “Apprivoiser son malheur est le premier pas vers la joie”