Psychothérapie par Téléconsultation

Pourquoi une psychothérapie en ligne ?

Dans cette période de confinement forcée en raison de l’épidémie du virus COVID-19 nous voilà face à nous-mêmes. Le confinement a de nombreuses conséquences psychologiques. Mais c’est aussi une opportunité de faire un retour à soi.
Voici un extrait d’un entretien avec le géographe Olivier Milhaud paru dans le journal libération le 19/03/20 qui explique les conséquences du confinement :
« D’après une étude chinoise, pilotée par le Dr Jianyin Qiu qui a épluché plus de 50.000 réponses à un questionnaire évoque l’anxiété, la dépression, les phobies, les comportements compulsifs : pourquoi la privation d’espace engendre-t-elle tant de détresse psychique ?

Psychotherapeute en ligne

 

Ce n’est pas que la privation d’espace, mais aussi la crainte de la mort qui se joue derrière, la vulnérabilité, la dépendance radicale à autrui… La privation d’espace est, bien évidemment, une contrainte qu’il faut compenser, certains par la suractivité, d’autres par la passivité et la prise d’anxiolytiques. Mais l’absence de contacts faciles avec les proches complique encore plus le rapport au temps et au futur : le chômage de facto, l’incertitude sur les revenus, la santé qui se dégrade à cause de la sédentarité et du confinement…

– L’isolement au-delà de quinze jours a montré des symptômes de stress plus importants. A-t-on étudié l’impact du temps dans les cas de confinement ? En Chine, des consultations psychologiques ont eu lieu à distance, des numéros verts institués, etc. Peut-on prévoir cela en France ?

…Les consultations psychologiques à distance seraient plus que recommandées. Il va falloir s’attendre à un triomphe des thérapies brèves type Thérapie comportementale et cognitive (TCC)

…Ces thérapies brèves sont remarquables pour traiter les symptômes, pas les causes profondes (l’inquiétude existentielle). Elles ont été pensées par temps de guerre pour repartir plus rapidement au combat. Mais les conséquences sur la longue durée, c’est toute autre chose.»

Cliquez ici pour lire l’article complet.

Quelles sont les problématiques exacerbées par le confinement ?

Comme dans l’article susmentionné, le confinement, peut entrainer du stress et de la peur, source d’angoisse ou de suractivité. Ce stress peut entrainer des compulsions de toutes sortes comme l’hyperphagie, la boulimie, l’excès de consommation de boissons alcoolisées, de drogues ou d’anxiolytiques. Le stress peut aussi exacerber les douleurs chroniques.

L’isolement peut entrainer la passivité et la rumination qui peut se transformer peu à peu en dépression.
Le confinement peut altérer la qualité des relations entre individus que ce soit au sein du couple ou bien avec les enfants.
Quelle aide peut apporter la thérapie brève en téléconsultation ?

Rien ne vaut une psychothérapie en face à face. Mais dans les conditions de confinement la thérapie brève, contrairement aux thérapies de type analytique qui se limitent surtout à l’échange verbal, amène la personne concernée par l’une des problématiques déjà évoquées à faire des expériences. Ces expériences ont pour but de stopper les tentatives de solutions dysfonctionnelles qui contribuent à aggraver le problème. Les expériences peuvent être observationnelles, cognitives, émotionnelles, comportementales ou bien relationnelles.

La thérapie brève peut porter sur la communication, la stratégie employée pour résoudre le problème ou permettre à la personne de faire de nouveaux apprentissages basés sur les dernières contributions des neurosciences.
Le but de la thérapie brève est d’autonomiser la personne et favoriser l’auto-guérison tout en faisant diminuer la dépendance aux médicaments. Ce travail est complémentaire aux traitements médicamenteux déjà suivis.

Comment se déroule une thérapie à distance ?

Doctolib, le fameux agenda de réservation en ligne utilisé par de nombreux professionnels de santé fournit un outil de téléconsultation vidéo.
Pour une expérience de téléconsultation optimale vous pouvez utiliser votre Smartphone après avoir installé l’application Doctolib ou bien votre ordinateur équipé d’une caméra, d’un micro, et du navigateur Google Chrome.

  • Pour utiliser Doctolib sur l’ordinateur il vous suffit de cliquer sur le lien suivant : https://www.doctolib.fr/hypnotherapeute/metz/sebastien-scheidt.
  • Dans l’application Doctolib entrez le nom du praticien : Sébastien SCHEIDT
  • De choisir dans la section Type de consultation : « En vidéo »
  • Dans le motif de consultation choisir : « Nouveau patient »
  • Puis vous choisirez le créneau horaire.
  • Après avoir sélectionné différents choix proposés, il faudra vous connecter avec vos identifiants Doctolib ou créer un compte.
  • Une fois identifié quelques questions vous seront posées puis votre numéro de carte bancaire sera demandé.
    Le paiement se fera à l’issue de la consultation.
A très bientôt en ligne !
 

Sébastien SCHEIDT Coach et Thérapeute Systémique à Metz : 06 50 77 91 19